Un projet culturel et artistique avec les habitants et le soutien de deux compagnies d’artistes Crue et Eoliharpe. A ce jour l’histoire retrace la vie d’un habitant, qui pense être un raté, qu’on ne l’aime pas, qui se demande comment les autres font pour avoir un emploi… Bien sûr, c’est avant qu’il découvre via un système ingénieux, « une mouche caméra », son quartier, ses voisins, sa familles, leurs joies et leurs peines…

Projection du film aux 400 coups le dimanche 11 septembre à 11 h aux 400 coups (renseignements et inscriptions au centre Jacques Tati – gratuit)